511 nouveaux cas, un décès

511 nouveaux cas, un décès

Le nombre de cas de COVID-19 a légèrement augmenté ces derniers jours au Québec tandis que les décès attribués à la pandémie demeurent sur un plateau depuis maintenant plus d’un mois.

La province a rapporté vendredi 511 nouveaux cas, portant à 430 la moyenne quotidienne calculée sur sept jours. Globalement, la tendance sur une semaine demeure en baisse de 8 %, mais le Québec observe néanmoins une hausse depuis quatre jours, signe qu’un plateau ou une tendance haussière se profile. Les non-vaccinés continuent de représenter la majorité des nouveaux cas de COVID-19, bien qu’ils représentent à peine 21 % de la population. Ceux-ci observent en moyenne 275 nouveaux cas par jour, soit un taux de 152 par million de non-vaccinés. Les pleinement vaccinés rapportent quant à eux 142 cas en moyenne, soit un taux de 22 par million de personnes.

Le Nunavik continue d’observer le taux de propagation le plus élevé de la province, avec 115 nouveaux cas par 100 000 habitants. En comparaison, la deuxième région le plus touchée, Laval, affiche un taux de 8 nouveaux cas par 100 000 habitants. Un décès s’est également ajouté au bilan, portant à 11 491 le nombre de Québécois ayant perdu la vie en raison de la COVID-19 depuis le début de la pandémie. Ce décès porte à quatre la moyenne quotidienne.

La tendance des décès demeure ainsi stable depuis maintenant plus d’un mois. En effet, malgré la baisse des cas depuis la mi-septembre, la moyenne des décès est demeurée sur un plateau à quatre par jour depuis 38 jours. Le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 a légèrement reculé vendredi, pour s’établir à 250, soit quatre de moins que la veille. Du nombre, 68 se trouvent aux soins intensifs. La tendance à la baisse dans les hospitalisations demeure en place, mais le rythme a ralenti. Le nombre de personnes hospitalisées a reculé de seulement 4 % sur une semaine et on note une stabilité aux soins intensifs.

À ce jour, 79,3 % des Québécois ont reçu au moins une dose de vaccin et 76,9 % sont considérés comme pleinement vaccinés.